située à Morestel (38510)

Accueil > Dossiers > VACCINATION > VACCINATION : Douleur liée aux soins

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

VACCINATION : Douleur liée aux soins

Une solution chez le nourrisson

La vaccination est la première cause de douleur iatrogène chez le nourrisson,

qui est une source de peur anticipatrice et de sensibilité accrue à la douleur.

Le dispositif analgésique Pacidol (Biocodex) permet d’exploiter

la synergie d’action antalgique de l’association solution sucrée et succion, recommandée par l’Afssaps (1).

  • DOULEUR liée aux soins, notamment à la vaccination qui est la première cause de douleur iatrogène chez le nourrisson, est une source d’anxiété et de détresse. Les nombreux travaux menés dans ce domaine depuis une vingtaine d’années ont souligné les effets délétères de la douleur liée aux gestes médicaux, avec un phénomène d’anticipation anxieuse, une sensibilisation aux douleurs futures et une diminution de l’efficacité des analgésiques. Longtemps négligée, la douleur en pédiatrie n’est plus vécue comme une fatalité, et la prévention et le traitement de la douleur des enfants est une obligation pour le personnel de santé.
  • Plusieurs sociétés savantes ont émis des recommandations préconisant notamment le recours à des moyens non pharmacologiques ayant fait la preuve de leur intérêt dans ce contexte chez le nouveau-né et le nourrisson : solutions sucrées, succion de tétine, utilisation de l’allaitement maternel. En France, les dernières recommandations émises par l’Afssaps en 2009 soulignent l’effet synergique de l’administration d’une solution sucrée et de la succion, justifiant leur association. Cette recommandation, de grade A, se fonde sur les données d’études cliniques, qui ont montré que l’association solution sucrée et succion est plus efficace que la succion seule chez des nourrissons soumis à un geste douloureux, tel qu’une injection vaccinale ou une ponction veineuse.
  • Ces données ont conduit les Laboratoires Biocodex à mettre au point un dispositif analgésique, Pacidol. Il se présente sous la forme d’une sucette dotée d’un réservoir vissable intégré et de dix unidoses d’une solution de saccharose à 24 %, concentration qui a fait la preuve de son efficacité dans les études. Pacidol doit être administré 2 minutes avant le début du geste douloureux, délai nécessaire à l’instauration des mécanismes inhibiteurs de la nociception. La succion est ensuite maintenue pendant toute la durée du soin, même si le nourrisson a bu toute la solution de saccharose. L’administration peut être renouvelée jusqu’à six à huit fois par 24 heures, sans risque d’effet secondaire ni d’accoutumance.
  • Pacidol est ensuite réutilisable après nettoyage à l’eau chaude savonneuse, séchage et stérilisation à l’eau chaude. Le nombre de dix unidoses est en général suffisant pour couvrir toutes les vaccinations chez le nourrisson avant 4 mois. Pacidol est un dispositif médical disponible en pharmacie.

Le Quotidien du pharmacien - 16 juin 2011


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

vendredi 24 novembre à 19h15 au lundi 27 novembre 2017 à 8h30

Pharmacie Prat-Dallut

La Tour du Pin

Tél : 04 74 97 04 76

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours