située à Morestel (38510)

Accueil > Services > Actualité > LA GRIPPE : Questions sur...la maladie, les virus

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

LA GRIPPE : Questions sur...la maladie, les virus

  • Quels sont les virus susceptibles de circuler cet hiver ?

Au cours de la saison 2010-2011, les virus A(H1N1) pdm09 et B ont majoritairement co-circulé en Europe et notamment en France.

Ces virus ainsi que le H3N2 continuent de circuler pendant la saison épidémique 2011 en Hémisphère Sud et on s’attend à ce que les virus A(H1N1)pdm09, A (H3N2) et B circulent en même temps dans l’Hémisphère Nord au cours de la saison 2011-2012.

  • Est-ce que le virus A(H1N1) apparu en 2009 a muté ?

Depuis son émergence, le virus de la grippe pandémique A(H1N1)2009 n’a subi que des mutations mineures et sa composition antigénique est stable. Lors de la dernière saison grippale, les virus grippaux A(H1N1)pdm09 sont restés homogènes sur le plan antigénique et étaient étroitement apparentés au virus vaccin A/California/7/2009. Ce virus s’est "saisonnalisé" et a remplacé les autres virus H1N1 qui circulaient auparavant.

  • Quelle est la gravité de la grippe ?

Aux âges extrêmes de la vie ou chez les personnes déjà fragilisées par une maladie sous-jacente (asthme, diabète, maladie cardiaque...), la grippe saisonnière peut revêtir une gravité particulière - surinfection ou aggravation d’une maladie - et peut mettre en jeu la vie des patients.

Chez les enfants, elle est responsable de complications banales comme les otites moyennes aiguës, les myosites...

Cependant, les complications peuvent parfois se révéler beaucoup plus graves. Ainsi, les enfants de moins de 1 an en bonne santé sont aussi souvent hospitalisés pour grippe que les adultes souffrant de maladies chroniques, comme l’asthme, le diabète ou une maladie cardiaque.

C’est pourquoi la vaccination est recommandée à l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de complications.

La mortalité directe et indirecte imputable à la grippe saisonnière concerne essentiellement les eniors (plus de 90% des décès liés à la grippe surviennent chez les personnes de 65 ans et plus). Elle est évaluée à environ 2500 décès chaque année.

Rappelons qu’une personne infectée est contagieuse avant les premiers symptômes et que cette contagiosité peut durer jusqu’à 1 semaine.

  • Les asthmatiques sont-ils tous concernés ?

Asthme et grippe ne font pas bon ménage.

La grippe est un facteur d’instabilité et de décompensation de l’asthme :

  • Majoration de l’hyperréactivité bronchique,
  • Dans certains cas, déclencehment de crises répétitives,
  • Voire chez certains malades, évolution grave vers l’étét de mal asthmatique.

Le virus grippal agit selon 2 mécanismes qui induisent une exacerbation de l’asthme :

  • des mécanismes directs dus aux lésions induites par le virus sur la muqueuse bronchique : desquamation des cellules pulmonaires, altération de l’épuration mucociliaire, mise à nu des terminaisons nerveuses sensitives, libération de médiateurs pro-inflammatoires...K
  • des mécanismes indirects dus à l’obstruction nasale qui accompagne fréquemment l’état grippal : ventilation buccale et disparition du filtre nasal, pénétration d’irritants non spécifiques et d’allergènes dans les voies respiratoires basses.

D’une manière générale, les exacerbations d’origine grippale sont parmi les plus sévères par rapport à d’autres causes (infectieuses et non infectieuses).

C’est pourquoi la vaccination est recommandée à tous les patients asthmatiques (dès 6 mois) et quelle que soit la sévérité de l’asthme.

  • Quels sont les risques chez un diabétique, insulino ou non insulino-dépendant ?

Lorsqu’un diabétique contracte une grippe, son diabète risque de se déstabiliser : en effet, un épisode infectieux aigu brutal constitue un facteur favorisant de décompensation du diabète en entraînant un déséquilibre glycémique majeur.

De plus, le diabète est l’une des nombreuses pathologies susceptibles d’altérer les défenses immunitaires d’un individu et donc d’accroître sa vulnérabilité face à une infection. Les diabétiques sont donc plus exposés à la grippe et à ses possibles complications (pneumonie virale, bactérienne...).

Enfin, chez un patient atteint de diabète, il se peut que d’autres organes soient touchés (insuffisance rénale, cardiopathie, insuffisance respiratoire...) et un épisode de grippe peut faire basculer l’équilibre alors atteint.

Les diabétiques présentent donc un risque accru face à la grippe et le recours à la vaccination antigrippale leur est recommandé.

  • Quelle est la balance bénéfices/risque pour la vaccination des personnes immunodéprimées ?

L’administration de vaccins inactivés tels que les vaccins grippaux doit être effectuée lorsqu’ils sont recommandés, car le risque d’effets indésirables n’augmente pas chez les immunodéprimés. En fait, le seul risque est celui d’une réponse immunitaire variable ou diminuée. La capacité de développer une réponse correcte dépend du type et de la date de survenue de l’immunodépression.

Afin d’augmenter l’efficacité vaccinale, il peut être judicieux d’anticiper la vaccination si l’immunodépression est programmée ou de prévoir des fenêtres thérapeutiques, si l’état du patient le permet.

Après l’arrêt d’un traitement immunosuppresseur, la réponse immunitaire est correcte entre trois moi et un an après l’arrêt du traitement.

La vaccination grippale présente un intérêt certain chez les personnes immunodéprimées, particulièrement exposées au risque de complications.


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

vendredi 24 novembre à 19h15 au lundi 27 novembre 2017 à 8h30

Pharmacie Prat-Dallut

La Tour du Pin

Tél : 04 74 97 04 76

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours