située à Morestel (38510)

Accueil > Services > Actualité > Poissons au bord de la crise de nerf !

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

Poissons au bord de la crise de nerf !

Des résidus d’antidépresseurs dans l’eau des rivières

JE N’IRAI plus jamais taquiner le goujon sans y penser. Il paraît que nos rivières sont infestées de résidus de médicaments  ! Bon, à vrai dire, je le savais déjà, mais, jusque-là, on évoquait surtout le rôle des sous-produits hormonaux, ou perturbateurs endocriniens, qui s’amusent à changer le sexe des poissons. Amère pilule  !

Désormais, mon terrain de pêche favori serait également contaminé par les neuroleptiques et autres tranquillisants. Ce sont des Suédois qui le disent. Des chercheurs de l’université d’Uméa (Suède) ont en effet mesuré des taux d’oxazépam (Séresta) de 1,8 microgramme par litre dans certains cours d’eau situés en zone urbaine.

Mais ils ne se sont pas arrêtés là. Convaincus que ce traitement à son insu ne laissait pas la faune indifférente, ils ont plongé quelques perches dans un aquarium rempli d’une eau pareillement polluée au Séresta et ont filmé leur comportement. Un remake du « Monde du silence » version laboratoire en quelque sorte…

Le résultat est paraît-il saisissant. « Les perches qui ont avalé de l’oxazépam sont devenues plus audacieuses et plus voraces. Elles osaient s’éloigner de leur refuge pour explorer de nouveaux lieux. Elles sont aussi devenues antisociales, se tenant à l’écart des autres perches, et s’exposant ainsi à de plus grands risques face à un éventuel prédateur », rapporte le principal auteur de cette étude publiée dans la revue américaine « Science » du 15 février dernier. Un comportement qui pourrait finir par affecter l’équilibre des espèces aquatiques et bouleverser à terme les écosystèmes, estiment, sans dramatiser, les chercheurs. La solution pour retrouver une friture saine et normalement craintive  ? Certainement pas d’arrêter l’usage des médicaments, il s’agirait plutôt d’améliorer les performances des stations d’épuration des eaux usées. Pour les poissons aussi, la vie n’est pas un long fleuve sous tranquillisant.

DIDIER DOUKHAN

Le Quotidien du Pharmacien du : 11/03/2013


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

du Lundi 20 novembre 2017 à 9h00 au vendredi 24 novembre 2017 à 19h15

Pharmacie Lacaze

Vézeronce-Curtin

Tél : 04 74 80 28 97

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours