située à Morestel (38510)

Accueil > Services > Actualité > Les médicaments à base de dextropropoxyphène sont retirés du marché

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

Les médicaments à base de dextropropoxyphène sont retirés du marché

C’est le 1er mars que tous les antalgiques contenant du dextropropoxyphène ont été retirés du marché. Un retrait justifié par une balance bénéfices/risques jugée défavorable, à la suite d’accidents thérapeutiques survenus, pour l’essentiel, au Royaume-Uni.

Alternative au Di-Antalvic et Propofan

En 1986, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a proposé une échelle sur trois paliers pour l’utilisation des antalgiques. Cette dernière fait référence aujourd’hui pour la prise en charge de la douleur, aiguë ou chronique :

  • palier I : les antalgiques à action préférentiellement « périphérique » pour une douleur légère à modérée ;
  • palier II : les antalgiques opiacés faibles – ou morphiniques faibles – pour une douleur modérée à sévère ou en cas d’échec des antalgiques de niveau I ;
  • palier III : les antalgiques opiacés forts – ou morphiniques forts –, pour une douleur sévère ou en cas d’échec des antalgiques de niveau II.

Les médicaments à base de dextropropoxyphène, c’est-à-dire le Di-Antalvic et tous ses génériques, Propofan et tous ses génériques appartenaient au palier II.

En cas de douleurs légères à modérées, ce traitement sera remplacé par le paracétamol (palier I). Pour les douleur plus intenses, nous pourrons associer le paracétamol et la codéine (palier II) . Mais la codéine peut entraîner une constipation.

Une autre alternative est le tramadol (palier II) le plus souvent associer au paracétamol. Mais souvent moins bien supporté, il est a manier avec plus de précaution.

Pas d’automédication sans conseil d’un professionnel de la santé

En tout état de cause, il est impératif, précise l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), de se conformer à la prescription du médecin ou le conseil du pharmacien, avant d’utiliser un nouvel antalgique, afin d’éviter les risques de surdosage lorsqu’une même substance active est présente dans plusieurs spécialités .


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

vendredi 24 novembre à 19h15 au lundi 27 novembre 2017 à 8h30

Pharmacie Prat-Dallut

La Tour du Pin

Tél : 04 74 97 04 76

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours