située à Morestel (38510)

Accueil > Santé > Les fiches conseil > Le saignement de nez ou épistaxis

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

Le saignement de nez ou épistaxis

Les narines sont irriguées par de nombreux petits vaisseaux sanguins qui peuvent facilement se rompre. Le saignement de nez, encore appelé épistaxis, est souvent banal, mais peut aussi être grave s’il n’est pas rapidement maîtrisé.

Les gestes à faire

  • Faire asseoir la victime. Lui faire pencher la tête légèrement en avant pour éviter que le sang ne s’écoule dans la gorge et ne provoque des vomissements.
  • Effectuer un mouchage afin d’éliminer tous les caillots de sang qui gêneraient la coagulation.
  • Avec le doigt, comprimer fermement la narine pendant une dizaine de minutes. Relâcher et recommencer si nécessaire.
  • Rassurer le patient et l’entourage. La quantité de sang parait souvent importante, mais reste en réalité minime.
  • Eventuellement, appliquer une poche de glace sur la base de la narine qui saigne et sur la nuque. Le froid resserre les veines.
  • Une fois le saignement arrêté, éviter tout effort violent et ne pas se moucher dans les heures qui suivent.

Ce qu’il ne faut pas faire

  • Allonger la personne ou lui faire pencher la tête en arrière : le sang risque d’être avalé, provoquant des nausées.
  • Tenter de retirer soi-même un corps étranger dans le nez. L’objet sera retiré par le médecin.
  • Prendre de l’aspirine, qui empêche la coagulation du sang.

Pourquoi le nez saigne-t-il ?

  • Le saignement de nez peut se déclencher spontanément, sans cause apparente. Mais il est souvent la conséquence d’un coup sur le nez ou sur la tête, surtout chez les enfants.
  • Les saignements de nez sont fréquents pendant les six premiers mois de la grossesse.
  • La prise de certains médicaments favorise le saignement de nez : anticoagulants (antivitamines K, héparine), aspirine et antiagrégants plaquettaires...
  • Certaines maladies provoquent des saignements de nez : hypertension artérielle, diabète, insuffisance hépatique...
  • Il peut exister des lésions locales : polypes, fibromes...

Généralement bénin

  • Dans 90 % des cas, le saignement de nez est bénin, lorsqu’il survient chez l’enfant ou l’adulte jeune après un grattage des croûtes du nez, un éternuement ou un mouchage un peu énergique, une exposition au soleil, ou en raison d’un air trop sec dans une pièce. Ce sont alors les petits vaisseaux de la cloison nasale qui sont touchés.
  • L’écoulement est plus ou moins abondant, avec du sang très rouge. Il concerne une seule narine ou les deux narines.

Evaluer la gravité

  • Un saignement abondant et qui dure longtemps doit être pris en charge par un médecin.
  • Si la victime est très pâle, avec des sueurs froides, un pouls rapide, alerter immédiatement les secours (le 15 ou le 18).
  • En cas de taumatisme (nez gonflé ou déformé, forte douleur), accompagner la victime chez le médecin ou aux urgences car il peut s’agir d’une fracture du nez.
  • Il faut impérativement appeler les secours si le sang qui s’écoule a un aspect dilué.

Quand consulter ?

  • Si l’origine du saigement est un choc ou un coup sur la tête.
  • En cas de saignement abondant et persistant.
  • En cas de saignements répétés.
  • Si un objet a été introduit dans le nez
  • Si la personne présente d’autres symptômes comme des maux de tête, des vomissements, des sueurs, une hypotension...
  • Si la personne suit un traitement contre l’hypertension artérielle.

A savoir

  • Les saignements bénins de l’enfant, très fréquents, disparaissent généralement au moment de la puberté.
  • Après la compression du nez, il existe en pharmacie des petites compresses hémostatiques et cicatrisantes qui peuvent être placées dans la narine.
  • Il existe également des gouttes et vaporisateurs de solutions salines pour humidifier le nez et éviter la formation de croûtes.
  • En cas de récidives fréquentes, le médecin peut effectuer une cautérisatin des vaisseaux.

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

du Lundi 20 novembre 2017 à 9h00 au vendredi 24 novembre 2017 à 19h15

Pharmacie Lacaze

Vézeronce-Curtin

Tél : 04 74 80 28 97

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours