située à Morestel (38510)

Accueil > Dossiers > ALLERGIES > La flambée des allergies

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

La flambée des allergies

Comment les prévenir et les soigner  ?

L’allergie correspond à une réaction démesurée et anormale de l’organisme face à une substance appelée allergène. Notre système immunitaire va réagir avec démesure à ces corps étrangers en créant des anticorps et provoquant des réactions inflammatoires comme l’asthme, le rhume des foins, les larmoiements…

D’où vient cette augmentation des allergies  ?

Le facteur génétique est bien sûr à prendre en compte mais il semble bien que cette progression soit très fortement liée à l’environnement, la pollution et à notre mode de vie occidental qui diminuerait les stimulations naturelles des mécanismes de défense de notre organisme. En effet, nous vivons dès notre jeune âge dans un environnement aseptisé, les enfants fréquentant les crèches, et plus atteints par des maladies infantiles, souffrent moins d’allergies.

Des allergènes présents partout

Les pollens touchent beaucoup de personnes (3 personnes allergiques sur 4 le sont aux pollens). Nos muqueuses (nez, alvéoles pulmonaires) sont aussi atteintes par des pneumallergènes comme les acariens, les animaux domestiques, les blattes et les moisissures.

Les produits professionnels (latex, bois, agro-alimentaires…) peuvent aussi être sources d’allergies (l’eczéma est reconnu comme maladie professionnelle). Le latex, certains métaux, les produits chimiques (lessives, adoucissants) et cosmétiques, peuvent développer des allergies de contact (urticaire ou eczéma).

Les allergènes via l’appareil digestif (12 % des français sont touchés par une allergie alimentaire, en majorité les jeunes).

Les piqûres (abeilles, guêpes, taons, moustiques etc).

Certains médicaments (pénicilline et ses dérivés ou encore de l’aspirine et ses dérivés…). Ne pas confondre allergie à un médicament et effets indésirables de ce dernier. Demandez conseil à votre pharmacien.

Des réactions parfois importantes

Les réactions déclenchées par ces allergènes sont quelquefois impressionnantes. Dans les allergies respiratoires, il y a l’asthme et la rhinite avec son nez bouché qui coule, les éternuements en salve, irritations des yeux et de la gorge. Le rhume des foins survient chaque année à la même période, augmenté par le beau temps et le vent.

La conjonctivite allergique est souvent associée à une rhinite et les deux yeux sont systématiquement touchés. Elle est due à un contact entre la conjonctive (le blanc de l’œil) et des allergènes (végétaux, acariens, pollen, poils d’animaux, certains cosmétiques ou médicaments). Elle se caractérise par un prurit, des yeux rouges et larmoyants et des paupières gonflées. Il y a souvent une prédisposition familiale.

La prévention

Il est évident que la première mesure est d’éviter les allergènes en essayant de les éliminer au maximum. Pour combattre les acariens (surtout dans la chambre à coucher, les tapis et moquettes) laver régulièrement les draps à plus de 60°C, utiliser des housses anti-acariens et choisir un sommier à lattes ou à ressorts, aérer tous les jours les pièces, ne pas dépasser 18 à 20°C. Pour l’animal domestique  : passer un chiffon humide sur le pelage deux à trois fois par semaine à défaut de le baigner  !

Quant aux pollens, éviter de séjourner si possible dehors, surtout s’il y a du vent et entre cinq et dix heures du matin  ; se doucher au retour des promenades pour éliminer le pollen des cheveux, porter des lunettes à l’extérieur, éviter de tondre le gazon et d’ouvrir les fenêtres quand il fait sec ou venteux , de sécher le linge à l’extérieur car le pollen s’y dépose.

Et le traitement

Les antihistaminiques par voie orale réduisent l’écoulement nasal, le larmoiement et les éternuements.

Pour les rhinites, traiter le nez deux fois par jour avec un sérum physiologique ou de l’eau de mer pour débarrasser les muqueuses des allergènes.

Pour la conjonctivite, nettoyer l’œil avec une solution oculaire pour éliminer les allergènes et diminuer l’inflammation, un quart d’heure avant l’instillation du collyre traitant antiallergique (préférer les unidoses) prescrit par votre médecin ou conseillé par votre pharmacien.

Pour les piqûres (pour les abeilles retirer le dard grâce à une pince à écharde), désinfecter la plaie avec un antiseptique , appliquer une pommade antihistaminique calmante.

La désensibilisation est prescrite par un médecin et peut être pratiquée dès que l’on connaît la cause de l’allergie (déterminée par le médecin allergologue grâce à des tests). Elle est efficace à 75 % dans le cas des allergies aux pollens et acariens et à 95 % dans le cas des allergies aux guêpes, abeilles et frelons. Elle consiste à inoculer progressivement des doses de l’allergène en cause pour habituer l’organisme, tous les mois pendant plusieurs années.

Pharmelia n°63 - mars 2013


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

vendredi 24 novembre à 19h15 au lundi 27 novembre 2017 à 8h30

Pharmacie Prat-Dallut

La Tour du Pin

Tél : 04 74 97 04 76

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours