située à Morestel (38510)

Accueil > Services > Actualité > L’iode en cas de risque nucléaire

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

L’iode en cas de risque nucléaire

Après la catastrophe japonaise, certains Français se ruent dans les pharmacies pour acheter des comprimés d’iode, efficaces contre les radiations. Mais l’accès à cet antidote est strictement réglementé.

La prescription de ces comprimés est très réglementée. Efficace pendant 24 heures, ils doivent être ingurgités deux heures avant la libération d’un nuage radioactif. "Prendre ces médicaments lorsqu’il n’y a aucun risque d’accident nucléaire est simplement inutile, voire néfaste pour la santé", explique Olivier Ferlet, membre du Conseil national de l’ordre des pharmaciens.

En effet, en l’absence de radiation, la prise de ces comprimés est susceptible d’entraîner des troubles de la glande thyroïde tels que l’hyperthyroïdie ou l’hypothyroïdie.

Or, en France, les éventuelles retombées radioactives de l’accident nucléaire au Japon ne présenteraient "aucun risque sanitaire", d’après Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie.

Une alerte sanitaire a été diffusée par l’Ordre National des Pharmaciens dans laquelle sont expliquées les modalités de disponibilité et de distribution de ces pilules. "Les comprimés d’iodure de potassium du stock de l’Etat ne peuvent être délivrés (à titre gracieux ou onéreux) qu’à la demande expresse des autorités", détaille le document. Des mesures strictes qui concernent aussi bien les autochtones que les touristes qui repartent au Japon ou dans les pays limitrophes. "Seules les personnes résidant à proximité de centrales nucléaires peuvent s’en procurer parce qu’elles font partie des ’périmètres particuliers d’intervention’ (PPI)", précise Olivier Ferlet.

Et même si certains sont tentés de se procurer des comprimés d’iode par tous les moyens, "Il est dangereux d’acheter des médicaments en ligne. Il existe un grand risque de contrefaçon", met en garde Olivier Ferlet.


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

vendredi 24 novembre à 19h15 au lundi 27 novembre 2017 à 8h30

Pharmacie Prat-Dallut

La Tour du Pin

Tél : 04 74 97 04 76

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours