située à Morestel (38510)

Accueil > Santé > Phyto-aromathérapie > Fiches plantes > L’aloès

Nos coordonnées

Pharmacie Rullier

67, Grande Rue
38510 MORESTEL

Tél. 04 74 80 02 33
Fax. 04 74 80 07 89

Horaires
d’ouvertures

Semaine en cours

fermé lundi

mardi, mercredi, jeudi et vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

samedi :
8h30 - 12H15

Semaine prochaine

Lundi :
9h00-12H15
14H00-19h15

Mardi, Mercredi, Jeudi et Vendredi :
8h30-12h15
14h00-19h15

Samedi :
8h30-12h15
14H00-19H00

L’aloès

L’aloès  : la plante des premiers soins

L’aloès est constitué de feuilles épineuses produisant des substances très utilisées en médecine. On peut en extraire deux substances différentes  : le gel et le suc, chacune ayant ses propres propriétés. Le développement récent de son usage est-il un phénomène éphémère ou bien repose-t-il sur des qualités véritables et reconnues  ?

De la famille des liliacées

Originaire du Moyen-Orient et d’Égypte, l’Aloès ou l’Aloe vera (appellation commune de l’aloès le plus utilisé), de la famille des liliacées, est cultivé depuis bien longtemps dans toutes les régions chaudes de la planète (Afrique, Inde et autres régions tropicales asiatiques, Caraïbes, Amérique du Sud, Mexique, etc.). Les plus anciens témoignages de son utilisation nous parviennent de l’époque sumérienne (de 3500 à 2000 ans av. J.-C.).

On le multiplie en détachant des petits plants munis de racines qu’on replante. Ailleurs dans le monde, il est répandu comme plante d’intérieur. Sa composition est très riche puisque plus de 160 composants sont reconnus à ce jour  : acides aminés, minéraux, tanins, vitamines notamment.

L’aloès sur la Santa Maria

Considérée comme dépolluante, cette plante vivace sans tige a des feuilles épineuses pouvant atteindre 60 cm de haut et des épis de fleurs jaunes et oranges. Une quinzaine d’espèces a des vertus médicinales. Les plus employées sont l’Aloe barbadensis, l’Aloe arborescens, l’Aloe succotrina, l’Aloe curaçao, l’Aloe capiensis et l’Aloe ferox. Les Égyptiens, du temps des Pharaons, considéraient que l’aloès avait la capacité de conserver la beauté et l’éclat féminin. Cléopâtre par exemple devait, dit-on, la beauté et la fermeté de sa peau, ainsi que l’éclat de son teint, à l’aloès qu’elle utilisait quotidiennement comme lotion pour la peau. Quant aux Grecs des débuts de l’ère chrétienne, ils utilisaient l’aloès pour ses propriétés laxatives et pour traiter les problèmes de la peau. D’après l’Évangile de Saint Jean, le corps de Jésus fut enveloppé par Nicodème – un savant juif parmi les premiers disciples de Jésus – de bandes aromatisées d’un mélange d’environ cent livres de myrrhe et d’aloès, selon la coutume juive. Enfin Christophe Colomb, qui la définissait comme un « docteur en pot », en avait emporté sur la Santa Maria, la plus grande de ses trois caravelles, pour préserver les marins du scorbut et des suites de la malnutrition. Il aurait dit «  Quatre végétaux sont indispensables à la vie de l’homme  : le blé, la vigne, l’olivier et l’aloès. Le premier te nourrit, le second te réjouit le cœur, le troisième t’harmonise et le quatrième te guérit. »

Deux utilisations possibles

Ces deux utilisations médicinales sont toujours d’actualité aujourd’hui. Les feuilles d’aloès sécrètent un liquide amer de couleur jaune-vert, appelé suc d’aloès une fois séché, ainsi qu’une pulpe claire semblable à un gel mucilagineux. C’est dans les années 1950 que l’aloès gagne en popularité suite à la découverte de propriétés cicatrisantes, notamment grâce à son efficacité contre les brûlures provoquées par des irradiations.

Du suc et du gel

Le suc, tiré de la partie externe des feuilles renferme une quantité importante d’anthranoïdes qui sont des molécules aux puissants effets laxatifs. Ces substances provoquent les contractions du côlon facilitant le transit intestinal. Quant au gel, composé d’un mucilage clair qui se trouve au cœur des grosses feuilles de l’aloès, il a des propriétés fortement émollientes et constitue une substance très utilisée en dermatologie et en cosmétologie. Le gel d’aloès est en effet traditionnellement reconnu pour être un excellent remède soignant brûlures, écorchures et coups de soleil et pour accélérer la guérison. En cosmétologie, l’aloès est un composant hydratant pour les produits solaires ou de rasage, les baumes pour les lèvres, les lotions et les crèmes de soin. Enfin, dans nombre de pays, les sportifs en usent pour prévenir et soigner entorses, foulures, tendinites notamment.

Mode d’emploi

> Par voie interne Contre la constipation : prenez de 50 à 200 mg, le soir avant le coucher. Commencez par de petites doses et augmentez si nécessaire, l’effet laxatif pouvant se produire à des doses variables selon les personnes. Attention : l’aloès doit être réservé à la constipation aiguë et occasionnelle, et ne jamais être utilisé en continu. Comme tous les laxatifs stimulants, il est contre-indiqué en cas de douleur abdominale d’origine inconnue, de grossesse, d’obstruction intestinale, d’inflammation intestinale aiguë, d’appendicite, d’ulcère, de troubles rénaux, de maladies cardiaques, de nausées ou de vomissements.

> Par voie externe Contre les lésions cutanées légères, les brûlures de 1er et 2e degré, les engelures, les infections et les inflammations cutanées  : appliquez le gel sur les parties atteintes et répétez plusieurs fois par jour, seulement si nécessaire  ; même mode d’emploi contre l’herpès génital.

Wolff Philippe

3 janvier 2011


Version imprimable de cet article Version imprimable

Pharmacie de garde
(hors heures d’ouverture)

du Lundi 20 novembre 2017 à 9h00 au vendredi 24 novembre 2017 à 19h15

Pharmacie Lacaze

Vézeronce-Curtin

Tél : 04 74 80 28 97

Urgences

Pompiers

Incendies, accidents et urgences médicales

18 ou 112

SAMU

Urgences vitales

15

Police secours

17

Centre anti-poison

04.72.11.69.11

Urgences non vitales

Un médecin à votre écoute

0810.15.33.33

Trousse de Secours